Aileron de planche à voile

Tout ce qu’il faut savoir sur l’ aileron de planche à voile

Lorsque vous êtes sur l’eau en windsurf, vous comptez sur votre équipement pour vous aider à tirer le meilleur parti des conditions. Votre planche et vos voiles sont importantes, mais vos ailerons le sont tout autant. Les ailerons vous aident à tourner et à manœuvrer votre planche, et ils existent dans une variété de formes et de tailles pour s’adapter à différentes conditions. On vous en dit plus sur l’aileron de planche à voile.

Aileron de planche à voile : La question de la planche

Comment déterminer si votre planche de surf nécessite un, deux, trois ou quatre ailerons ? N’oubliez pas que le nombre d’ailerons sur votre planche dépendra du type de navigation que vous comptez effectuer et du type de planche que vous comptez emporter avec vous.

Les longboards et les planches de surf qui préfèrent une technique de pilotage à l’ancienne bénéficient généralement d’un seul aileron. Cet aileron est idéal si vous aimez à la fois la vitesse et une sensation de glisse. Mais ne vous attendez pas à une stabilité en virage.

Les twin fins, qui consistent en deux ailerons, conviennent bien aux planches de surf de moins de sept pieds. Au milieu de l’été, lorsque les vagues sont douces, nous utilisons ces planches. Le seul défaut de cette configuration est son manque de traction. Si vous ne voulez pas vous retrouver dans la mer, vous devez éviter les vagues creuses.

A lire aussi :   Planche à voile à foil : comment bien la choisir ?

Le tri fins, qui se compose de trois ailerons, se trouve couramment sur les planches courtes. Une proportion importante de surfeurs apprécie cette configuration. Il est également possible de le trouver sur certains longboards, mais dans ce cas, il est accompagné de deux ailerons latéraux. Elle allie vélocité, ténacité et radicalité !

La configuration quattro, souvent appelée quatre ailerons, est idéale pour les surfeurs qui doivent à tout prix adhérer aux vagues. Kelly Slater a été le premier à l’utiliser et à démontrer l’efficacité de ce type de configuration dans les vagues vraiment creuses. Petit souci : n’envisagez pas de faire un virage serré !

Quelle est la fonction de l’aileron de planche à voile ?

Il est crucial de savoir comment associer correctement l’aileron à la planche. Cela améliorera non seulement l’équilibre et la stabilité, mais aussi les compétences en matière de navigation. Selon le type de planche, les fonctions suivantes d’un aileron sont applicables :

  • Pour le raceboard, il fonctionne comme un anti-dérive avec la dérive et les soucis.
  • Ce composant augmente la force anti-dérive sur l’avant du funboard.

En outre, il est essentiel de tenir compte de la taille et du volume de la planche pour plus d’efficacité et de vitesse :

  • Pour ceux qui aiment naviguer par vent doux sur une grande planche, par exemple, la profondeur de l’élément peut dépasser 50 centimètres.

La profondeur de l’élément devrait être de 20 centimètres pour les personnes qui souhaitent pratiquer la navigation sur les vagues par grand vent. Cette taille simplifiera les déplacements et les virages et facilitera la manœuvrabilité.

A lire aussi :   Planche à voile à foil : comment bien la choisir ?

Quelle aileron de planche à voile choisir pour le windsurf ?

Pour la majorité des windsurfers, il semble normal de remplacer la voile au fur et à mesure que le vent change. Le changement d’aileron est souvent tout aussi efficace et demande moins de temps.

Principes de base

Cinq considérations sont à prendre en compte

  • outline shape et longueur
  • profil et largeur
  • flexion et twist
  • fin box system
  • rake angle

Outline shape et longueur

Un aileron plus grand fournira la portance supplémentaire nécessaire pour atteindre la ligne de planing plus rapidement et pour surmonter la résistance du vent. Dans des circonstances plus fortes, un aileron plus petit peut être utilisé pour augmenter la vitesse maximale.

Flexion & twist

Un aileron rigide sera essentiel à haute vitesse afin de décrocher et d’avoir un ancrage solide du pied arrière. Le freestyle nécessite un aileron plus souple.

Fin box

Il existe cinq types fondamentaux de bacs :

  • Deep tuttle box – principalement utilisé pour les planches de course et de slalom afin d’avoir un excellent ancrage de l’aileron.
  • Tuttle box – utilisé pour les ailerons de taille moyenne
  • Power box – planche de freeride principalement utilisée pour des ailerons de taille moyenne à petite.
  • US box – avantageux dans les vagues car il permet d’ajuster l’emplacement de l’aileron
  • Slot box – utilisé dans les vagues pour fixer de petits ailerons sur les côtés.

Rake angle

En général, un aileron de course est extrêmement long, droit et rigide. Un aileron de slalom sera plus court et plus rigide qu’un aileron de course. Souvent, leur contour est « légèrement » rétractable. Flexible et adaptable, un aileron de freeride aura une plus grande flexibilité et sera plus arrondi. La largeur d’un aileron de freestyle sera assez modeste. Il en résultera un départ rapide lors de la phase de planification et une forte accélération, mais il offrira une résistance minimale lors des manœuvres où la planche « glisse ». » Enfin, un aileron de vague sera assez court et courbé ; ce sont les ailerons les plus maniables du marché en termes de conception et ils offrent un excellent contrôle dans les rafales.

A lire aussi :   Planche à voile à foil : comment bien la choisir ?

En conclusion, le choix de votre aileron de planche à voile dépendra de votre niveau de compétence, de la taille de votre voile et/ou de votre planche, et de votre propre stature. Plusieurs fabricants d’ailerons de windsurf proposent des configurateurs pour vous aider à choisir l’aileron qui répond le mieux à vos exigences ; n’hésitez pas à les consulter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.